Les tests de QI ou test WAIS 4 sont-ils de belles arnaques?

Peut-on se fier aux tests de QI / WAIS 4 et aux psys qui les encadrent?

C’est LA question que tous les surdoués / enfants surdoués/ parents de surdoués / personnes en passe de passer le test se posent… ainsi que combien cela coute et est-ce bien légitime ?

Test WAIS 4 – combien cela coute ?

Il y a toujours un moment dans la vie d’un surdoué où l’on se pose cette question : Le suis-je vraiment ?

Et oui, nous sommes nombreux aux parcours atypiques / chaotiques à se poser cette question. Et pour peu que nous pensons un peu différemment et que nous nous sentons un peu étrange en société, nous pourrions nous demander si nous sommes HP, surdoué, zèbre ou autres expressions à la mode pour identifier une personne plus « intelligente » que la normale.

La plupart du temps, l’élément déclencheur est :

  • une visite chez le psy soit pour soi-même (problème professionnel ou social, sentiment d’étrangeté, déprime…) , soit pour son enfant (peut-être en difficulté scolaire)
  • des lectures sur le sujet (très à la monde) ou les médias friands d’histoire de surdoués / génies / réussites atypiques…
  • de l’identification d’un proche/ amis/ connaissance

Une fois le rendez-vous pour test fixé, le candidat surdoué (ou sa famille) arrive dans une période de questionnement – stress. Et souhaitant plus de détails sur ce fameux test se lance dans une recherche Google… d’où votre présence.

Première info, le test que vous allez passer est le test WAIS 4eme édition + test psy complémentaire + entretient +…

Le test en vigueur : WAIS-v04.

Bon la 4ème édition… comme quoi on peut toujours creuser le sujet.

Il est sortie en France en 2011 et aux US en 2008… rien de plus récent.

Personnellement, je ne suis pas trop pour les tests alambiqués / hermétiques / qui se veulent scientifiques… mais il n’y a rien de mieux pour l’instant…

D’abord que veut dire le terme barbare WAIS ? C’est la « Wechsler Adult Intelligence Scale »… super une échelle pour classer les petits surdoués. Il est vrai que les psys adorent classer…

Il existe aussi une échelle pour enfant la WISC (Wechsler Intelligence Scale for Children). D’autres variantes existent mais c’est déjà assez rébarbatif de parler de la WAIS… qui est reconnu comme LE test psychométrique standard analytique validé (c’est magnifique…) pour identifier les surdoués ados ou adultes (de 16 à 79 ans).

Ce test fait partie de l’arsenal de nos chers « amis » psychologues : les bons vieux entretiens ; notre superbe test standardisé WAIS ; le test de personnalité (Les taches d’encre : le Rorschach… ou d’autres trucs exotiques du genre TAT : Thematic Apperception Test 😉)

Les tests de personnalité Rorschach et Thematic Apperception

Le Rorschach consiste en la présentation de taches symétriques qui (en principe) ne représentent rien… et que l’on laisse à la libre interprétation du sujet. En fonction de la réponse, le psy évalue votre personnalité… bein voyons. Évidemment c’est une vaste blague qui n’a fait aucune preuve de son efficacité (d’un point de vue scientifique) mais curieusement il reste utilisé dans l’évaluation psychologique… 😉

Test Rorshach

Pour le TAT (Thematic Apperception Test), on vous montre des « planches » à comprendre : situations sociales qui laissent libre court à l’interprétation… et on vous demande d’inventer une histoire / suite. Ici aussi, il s’agit d’un vieux test (de 1935) qui n’a aucune validité scientifique. 

Thematic Apperception Test

Donc voici pour les tests de personnalité, je m’attaque maintenant au WAIS qui intrigue tant de personnes. Rassurez-vous la bête fait peur mais n’est guère redoutable…

Le test WAIS-v04 et le QI

Certains disent que ce test est le seul moyen de confirmer ou d’infirmer le caractère surdoué… Balivernes, ils n’ont jamais entendu parler de faux positifs et à l’inverse que certains peuvent « échouer » lamentablement car ils ne supportent pas la pression.

Je reste très perplexe quant à l’évaluation d’une intelligence par un test psy. L’intelligence est par nature multiple et fluctuante. On ne peut donc parler de tendance. Et quand on parle de tendance, il faut un échantillonnage de mesure important dans le temps et multicritère. Donc validité scientifique… discutable.

On insiste un petit peu en disant que l’on doit repasser ce test tous les 10 ans car effet Flynn. La population gagnerait 0,3 point de QI tous les dix ans… Intéressant… quelle est la précision du test ? 0,3 me semble très précis 😉. Je me demande quels sont les causes de ce soi-disant effet. Est-il lié au fait que les personnes sont de plus en plus au courant de ces tests et y sont donc préparés (même passivement). Dans ce cas, cela ne remet-il pas en cause le test, certains étant de fait plus préparés que d’autres ?

Test WAIS 4 – effet de Flynn

D’un autre côté, l’intelligence ne décline-t-elle pas avec l’âge ? Dans le meilleur des cas, on parle d’une variation de quelques points de QI sur la vie d’un individu… encore une fois quelle est la précision de ce test ?

On parle de tests étalonnés par pays car liés à la langue et la culture… On ne propose pas le même WAIS à un suisse qu’à un canadien. Intéressant, l’intelligence serait donc liée à la culture donc à l’éducation…

Point important, il faut s’assurer de la compétence du psy à utiliser le test et à interpréter les résultats… comment ??? Donc on est sur un test qui est dépendant de l’opérateur… bravo pour la robustesse 😉

Le coût d’un test de QI /WAIS 4

Le test est couteux et non remboursé… s’il avait une réelle utilité publique, je pense qu’il le serait non ?

Le test coute entre 150 et 250 euros (pour 3 heures)… c’est bien payé.

Petite estimation de ce que cela représente pour la France… 66 millions d’habitant. Plus ou moins 5% de surdoués forts au point de se demander si ils le sont (estimation basse)… 10% de ceux-ci qui passeront le test donc 330000 personnes susceptibles de le passer. Réparti sur une génération (20 ans), cela donne 16500 tests /an. Donc 4 million d’euros à l’année. Personnellement, je pense que l’on doit être entre 5 et 10 millions d’euros (vu que tout le monde n’est pas positif). Joli business…

Comment se passe un test WAIS 4 ?

Évidemment, il n’est pas intéressant de passer le même test plusieurs fois d’affilée… ce serait un peu facile (car effet miroir ou habituation à la tâche). Également, il n’est pas « déontologique » de présenter son bilan à plusieurs psys pour avoir différents avis. Heureusement que l’on peut le faire avec les radios, scanner et autre imageries… Ce serait impossible d’avoir un deuxième avis…

Les résultats obtenus se répartissent sur un courbe de Gauss avec une moyenne à 100 (QI total) et écart type de 15 points. Cela ne mesure pas l’intelligence… Quelqu’un peut-il me définir c’est quoi l’intelligence ? Les experts ne s’accordent déjà pas sur cette définition…

Enfin, vu que les psy aiment classer :

QI <70 : retard mental. Ce qui correspond à <3% de la population

70<QI<130 : de faible à supérieur : 94% de la population

>130 : Haut potentiel, zébré, surdoué… donc 3% de la population.  1% de plus de 145… maximum à 160.

WAIS 4 et ses 15 sous-tests

Il se compose de 10 sous-tests (+5 optionnels) qui sollicitent différents types de raisonnement. Il faudra que l’on m’explique le principe du test optionnel… on parle bien d’une méthode précise et validée ??? Et comment compare-t-on des tests s’ils sont à la carte ? Encore plus intéressant, le psy juge de la pertinence des sous-tests… Des sous-tests supplémentaires peuvent être proposés en plus des tests de base pour affiner l’information de base ou ils peuvent être proposés à la place des sous-tests de base en cas de détérioration ou d’invalidité. Donc absolument rien de standardisé. Autre question comment invalide-t-on un test ?

Également intéressant, certains sous-tets ne sont pas présentés au sujet « âgé » (>70 ans) du au déclin cognitif… comment compare-t-on le QI par tranche d’âge si l’échelle varie et certains tests sont écartés ?

Test à la carte mais il faut respecter l’ordre de passage car test standardisé…

La lecture des résultats se fait en fonction de l’âge de candidat (car étalonnage par tranche d’âge) 

Il dure entre 60 et 90 minutes auxquels il faut ajouter le test de personnalité et autres test psy… une épreuve qui finit par durer 3h 😉 Question de justifier le prix.

On note de 1 à 19 (via une table de conversion) avec une tendance au surdouement quand >16. La comparaison de ces résultats donnera une tendance globale avec des points forts.

Les différents sous-tests donneront une estimation sur base de 4 indices qui devront être cumulés pour donner le QI global : compréhension verbale, indice de raisonnement perceptif, indice de mémoire de travail, indice de vitesse de traitement. Intuitivement, j’aurai cru que ces indices étaient corrélés. Mémoire de travail – vitesse de traitement…

La compréhension verbale est alimenté par les tests (similarité, vocabulaire, information et compréhension.

Le test de perception se compose de : « Block design, Matix Reasoning, Visual Puzzles, Figure weights et Picture completion.

Le test de mémoire de travail : « Digit span, Arithmetic et Letter – Numerber sequencing.

Le test de vitesse de travail est composé de : « Symbol search, coding et cancellation.

Les sous-tests de compréhension verbale

Les sous-tests de compréhension verbale de base sont les similitudes, le vocabulaire
et Information. La compréhension sert de sous-test supplémentaire. Tous ces sous-tests étaient présent dans la WAIS 3 et ne sont pas chronométrés.

Ils se prétendent indépendant de la capacité d’attention et de la concentration.

compréhension verbaleEn quoi cela consisteCe qui est évalué
SimilaritéDécrire en quoi une vingtaines d’objets/ concepts sont similaires. Classés par difficulté croissanteRaisonnement abstrait
Distinguer l’essentiel du non essentiel
VocabulaireDécrire /définir une trentaine de mots/ objetsEstimer le vocabulaire et la bonne utilisation de celui-ci
InformationTrentaines de questions de cultures générales.Mémoire à long terme et à la facilité d’apprentissage.
Dépend fortement du niveau d’éducation.
Peu impactée par l’âge
Compréhension (complémentaire)Vingtaines de questions basées sur la compréhension des situations socialesIntelligence sociale/ cristallisée… dépendant bien sûr de l’environnement / culture…
Fait appel à la compréhension et au bon sens.
Également peu d’impact de l’âge.
Les sous-tests de compréhension verbale

Sous-tests de raisonnement type perception

Figure weights est un sous-test supplémentaire pour les personnes âgées de 16 à 69 ans.

Alors que Picture completion sert de sous-test supplémentaire pour les personnes âgées
16–90 ans.

Block design, Matix Reasoning et Picture completion sont dans WAIS 3.

Visual Puzzles, Figure weights sont nouveaux dans le WAIS-IV.

PerceptionEn quoi cela consisteCe qui est évalué
Block design – (cubes de Kohs)Reconstruire une image avec des blocs préconçus. Les faces des blocs varient. Intervention motrice (manipulation des cubes) Le test est chronométré.Non verbal Organisation visuo-spatiale Organisation visuo-constructive
Matix ReasoningCompléter une matrice (problème de raisonnement en série) en sélectionnant la section manquante parmi cinq choix de réponse. Épreuve non chronométréePerception et le traitement simultané de donnée Intelligence fluide et visuo-spatiale Estimation du facteur g Très sensible au vieillissement  
Visual puzzleCompléter, comme le nom l’indique, un puzzle… à l’aide de trois pièces (parmi six) à combiner pour reproduire une image géométrique. Épreuve chronométrée. Plus fiable que l’ancien subtest « Assemblage d’objets » de WAIS 3.Perception dans l’espace  
Figure weights (balance)Sélectionne une réponse (poids)
(parmi cinq) qui garderait en équilibre une balance. Les poids sont représentés par des formes géométriques de différentes couleurs.  Implique de visualiser plusieurs balances avec
relations de poids. Chronométré.  
Raisonnement fluide Raisonnement quantitatif et analogique Capacité d’observation Capacités visuo-spatiales Exploration visuelle.
Picture completionReconstituer en 20 secondes une image (objet ou scène) à l’aide de parties manquantes.Perception visuelle Organisation perceptuelle Attention aux détails visuels Logique inductive  
Sous-tests de raisonnement type perception

Sous-tests de la mémoire de travail


Les sous-tests principaux de la mémoire de travail sont la portée numérique (Digit Span) et l’arithmétique. Le séquençage lettres-chiffres sert de sous-test supplémentaire pour les personnes âgées de 16 à 69 ans.

  Mémoire de travailEn quoi cela consisteCe qui est évalué
Digit Span (mémoire des chiffres)Comprend trois tâches : Forward, Backward et Sequencing. Forward : répéter les nombres prononcés Backward : répéter les nombres dans l’ordre inverse Sequencing : classer du plus petit au plus grand  Mémoire de travail Attention Traitement auditif,
Manipulation mentale  
ArithmétiquesRésolution mentale de problème arithmétiqueMémoire de travail Manipulation mentale Attention Concentration Séquençage
Raisonnement numérique
Séquençage des lettres et des nombresLecture par l’examinateur d’une série de lettres et nombres. Rappeler les nombres, dans l’ordre croissant Rappeler les lettres, par ordre alphabétiqueMesures de séquençage lettres – chiffres
Mémoire de travail, Manipulation mentale, Attention Concentration
Mémoire auditive court terme
Sous-tests de la mémoire de travail

Sous-tests de la mémoire de vitesse de traitement

Vitesse de traitementEn quoi cela consisteCe qui est évalué
Recherche de symbolesRecherche de deux symboles cibles dans une rangée. Chronométré 120 secondes pour compléter autant de lignes que possibleVitesse de traitement Mémoire visuelle à court terme, Discrimination visuelle
Attention Concentration Sensible au vieillissement (à partir de 30 ans)
CodageRecopier des symboles dans une dizaine de cases vides sur la base d’une clé nombres – symboles. Chronométré :  120 secondes.Vitesse de traitement Mémoire visuelle à court terme,
Apprentissage, Flexibilité cognitive Attention Concentration Motivation Sensible au vieillissement (40 ans)
Souvent ratée par les personnes HQI ou THQI (ennui)
Annulation (barrage) (Sous-test supplémentaire pour
individus âgés de 16 à 69 ans)
Rechercher des formes de couleurs spécifiques
dans un ensemble. Délai de 45 secondes.

Vitesse de traitement Mémoire visuelle à court terme,
Apprentissage, Flexibilité cognitive Attention Concentration Motivation
Sous-tests de la mémoire de vitesse de traitement

Bien que toujours calculable, Il arrive souvent que le QI total ne soit pas donné. En effet, les résultats sont souvent très hétérogènes en fonction des sous-tests. Gloups… 😉

En résumé, s’il y a un écart de plus de 15 points entre les sous-tests, on considère que le test est « hétérogène » donc la valeur brute du QI totale sera non significative…

Il est cependant intéressant d’avoir une analyse qualitative des résultats entre indices. Comme quoi, on retombe toujours sur ses pattes.

Il faut évidemment considérer les difficultés personnelles (Dys, trouble de l’attention.)…

D’un autre côté, vu que le HQI et THQI ont une forte propension à l’ennui / la distraction / les fluctuations émotionnelles… l’hétérogénéité des résultats devrait donc être un symptôme à part entière 😉

Quand on ne peut pas sortir le QTI… on sort le IAG

Alias indice d’aptitude générale… qui lui est basé sur perception et verbal. En gros, on supprime la moitié du test (vitesse et mémoire) pour gommer l’hétérogénéité. Ce qui rend de fait le test plus « stable ».

On l’utilise quand la personne a des difficultés avérées dans ces deux domaines.

Bref vous l’aurez compris… le test est clairement imparfait, plein de biais… et demande une interprétation. Il y a plein de « protections de psy » pour « défendre » le résultat / test, allant jusqu’à définir des intervalles de confiances… il faudra aussi m’expliquer comment on définit un intervalle de confiance sur un test psy « à tiroir »…

Donc pour conclure en une phrase, c’est la qualité du psy qui va primer.

WAIS 4, la conlusion

Le WAIS-IV est la dernière version de l’échelle d’intelligence pour adultes de Wechsler. Elle a été construite progressivement grâce aux apports successifs de la neuropsychologie, la psychologie cognitive, la théorie de l’intelligence…  il est plus que probable , que vu le développement dans ces domaines, de nouvelles versions voient le jour. 

Un de mes espoirs personnel est que l’apport de l’imagerie fonctionnel balaye ces tests psy théorique (qui me paraissent de plus en plus vieillot car débuté il y a 70 ans et surtout très théorique). Une visualisation directe et quantifiée de l’activité cérébrale par zones spécifiques me parait plus scientifique comme approche. D’autres techniques neuro-physiques / mesures anatomiques devraient aider à une quantification objective de « l’intelligence » pour autant qu’elle soit définissable. Plus sérieusement, il sera possible de corréler ces mesures à des aptitudes spécifiques et variées d’un individu à l’autre.

Il est important de noter que le travail du Dr Wechsler a servi de pilier à la théorie de l’intelligence. Mais au vu des différentes découvertes, il serait intéressant d’envisager une approche plus « physique/ concrète » de la chose.

Quelques liens en pagailles pour celui qui veut creuser le sujet…

http://www.slate.fr/story/176334/comprendre-tests-qi-quotient-intellectuel-troubles

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/09084280802644466?journalCode=hapn20

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/B9780123750358100011

8 commentaires sur « Les tests de QI ou test WAIS 4 sont-ils de belles arnaques? »

  1. J’avoue que je me suis souvent demandée si je faisais partie des « zèbres ». Je n’ai jamais osé passé le test (peur d’être déçue et jugée à la fois). Cependant à chaque fois que je lis les descriptifs, je me reconnais sur à peu près tous les points. Mais est-ce mon profil INFJ (qui somme toute me semble assez proche) qui prend le pas ? Finalement le seul point sur lequel je ne me reconnais pas trop c’est le côté un peu taciturne qu’on affuble souvent aux personnes HP. Alors, oui je me sens souvent en inadéquation par rapport aux autres …pour autant il me semble que je me sens « heureuse ». Et du coup je me pose la question. et bis repetita ! 😉

    J'aime

    1. Ils ne sont pas tous taciturnes 😉
      Une fois leur « particularité » acceptée, de nombreux zèbres s’épanouissent.
      C’est un peu comme l’introversion. Un mode de fonctionnement qu’il faut maitriser.

      J'aime

      1. alors c’est peut-être cela. J’ai appris à accepter le fait de ne pas me sentir tout à fait en adéquation. Et oserai-je dire que j’apprécie même cette particularité, même si parfois c’est compliqué !

        J'aime

  2. Bonjour,
    Merci pour votre commentaire.
    Personnellement, je pense qu’il y a une corrélation entre le profil INFJ et la tendance zèbre… au risque de me faire allumer 😉
    Peut-être qu’un profil HP incite à développer un côté introverti, une pensée globale et le côté affectif… Les deux profils partagent le goût des livres et l’introspection…

    J'aime

  3. J’ai trouvé ce test hyper décevant: typé pour les matheux, point barre. Une partie des personnes fonctionnant différemment peuvent ne pas se retrouver dans ces tests, c’est quand même ennuyeux…
    Personnellement, ça ne m a rien appris sur mon fonctionnement cérébral que je qualifie d’atypique. J ai confirme quelques trucs cependant: je fonctionne à l intuition, suis bonne en calcul mental et en symboles. Résultats chutes sur les matrices. J ai essayé d en parler à mon ophtalmo ( une des psychologues a ete intriguée par cette différence de résultat et a suggéré une problème de vue autre que ma myopie), il a haussé les yeux au ciel.
    J ai trouvé l analyse des taches de R. complètement banale. J aurais pu l interpréter sans la psy, du reste. Pas bien compliqué. Déception. Rien n a donne une image de ma vie émotionnelle, de mes perceptions++++. J ai trouve ces tests parfaits pour les cerveaux gauches, ce qui n’est pas mon cas.
    J ai eu le sentiment que ces tests ne sont pas complets. Comment mesurer toutes les formes de l’intelligence ?
    Est ce même possible ?
    Je pense également comme l’auteur, que l imagerie médicale a une valeur davantage scientifique que ces tests. Inutile d aller aux tests si vous êtes stressé, fatigué ou facilement anxieux…à l idee de passer des tests! Sinon, lire des livres sur le sujet, écrits par des gens qui accompagnent réellement des profils atypiques peut aider bc.

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaires !
      Je pense qu’il est temps que les neurologues développent un test scientifique mettant en évidence les spécificités anatomiques des HP.
      Le test WAIS c’est un peu comme regarder une ombre et essayer de deviner l’objet qui la génère.
      J’ai également des doutes sur la « calibration » du test.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s