Comprendre le langage corporel et les expressions faciales

Un problème pour les introvertis

Comprendre le langage corporel et les expressions faciales est souvent problématique pour les personnalités introverties.

En effet, le propre de ce type de personnalité est d’être tourné sur son propre ressenti. Dés lors, comprendre les réactions d’autrui devient difficile et peut amener à des erreurs d’interprétation.

J’ai longtemps été dans cette situation. J’étais tellement fixé sur mon propre flux mental que je ne remarquais pas les réactions des personnes qui m’entouraient. Ce n’est pas que leur opinion ne m’importait pas, au contraire. Mais mon manque d’attention me conduisait à des erreurs de jugement et à des réactions non adaptées.

A force de lectures et de formations, je me suis construit une « boite à outil » me permettant de « mieux interagir ».  Je vais vous donner à travers ce rapide article quelques-unes de mes astuces…

Mais commençons par le commencement !

Le non verbal

Qu’est-ce que le langage non verbal et en quoi est-ce important ?

Il s’agit du langage corporel (et donc non verbal) que nous utilisons pour communiquer. Jusque là rien de compliqué…

Souvent on pense que ce sont nos mots qui portent le message… et bien c’est faux !

La majorité du signal vient de notre apparence, de notre non verbal, de notre intonation… les mots exprimés interviennent pour moins de 40% dans le message exprimé. Bon c’est une estimation de psy mais, l’idée est là !

Il est souvent plus judicieux de travailler son apparence et son non verbal plutôt que de perfectionner le contenu de son discours ou de sa présentation !

A contrario, lorsque nous discutons, il est très intéressant d’observer les signaux non verbaux de notre interlocuteur pour mieux le comprendre.

Vous pourrez ainsi noter des incohérences entre le discours et l’attitude… vous mentirait-on ?

Le message doit être considérer dans son ensemble et avec son contexte.
L’analyse du langage non verbal et des expressions faciales sont des outils précieux dans cette remise en contexte.

Expressions faciales et émotions

Les expressions faciales seront particulièrement utiles pour déterminer l’état émotionnel de votre interlocuteur.État émotionnel qui sera d’une importance capitale si vous avez une demande à réaliser… L’importance du timing.

N’allez pas demander une augmentation si votre boss a sa tête du contrarié du lundi matin 😉
Voici quelques exemples d’émotions qui peuvent être exprimées via des expressions faciales : bonheur, tristesse, colère, surprise, dégoût, peur, confusion, excitation, envie, mépris…

L’émotion que vous afficherez aura également une forte importance sur la manière dont vous serez reçu par votre interlocuteur… Adopter un état émotionnel positif et décontracté (et donc la tête qui va avec…) et on aura envie de vous parler et de vous croire ! C’est bête à dire mais tout commence là…

Les expressions faciales

L’expression faciale qui vous rendra digne de confiance implique un léger haussement de sourcils et un léger sourire. Mais franchement, est-ce possible de contrôler ses expressions aussi finement en restant naturel !
Les expressions faciales font également partie des formes les plus universelles de langage corporel. Les expressions utilisées pour exprimer la peur, la colère, la tristesse et le bonheur sont similaires dans le monde entier.

Tout le monde tire la tronche de la même manière…

Plus fort encore… notre visage et nos expressions influent sur le jugement de notre intelligence et de notre compétence !!! Vive l’effet halo…

Un visage fin et une expression de jovialité vous fera passer pour quelqu’un d’intelligent… au contraire des expressions liées à la colère…

Le non verbal de l’impatience

Les yeux

Vous l’avez déjà entendu, les yeux sont les fenêtres de l’âme … en effet, ceux-ci laissent passer énormément d’information sur notre état émotionnel.
Alors lorsque vous engagez une conversation, prenez note des mouvements des yeux de votre interlocuteur.

Par exemple, le regard est-il franc ou évitant ? Un regard direct est souvent signe d’honnêteté… Attention toutefois, un regard évitant peut-être le signe de mensonge mais également de timidité…

Lorsqu’une personne vous regarde directement dans les yeux pendant une conversation, cela indique qu’elle est intéressée et qu’elle prête attention. Cependant, un contact visuel prolongé peut être menaçant.

D’un autre côté, rompre le contact visuel et détourner fréquemment les yeux peut indiquer que la personne est distraite, mal à l’aise ou tente de cacher ses sentiments réels.

N’allez pas trop vite dans l’interprétation… considérez l’ensemble des signaux et vérifier votre ressenti

Il y a également le coup du « je regarde à droite ou à gauche » en fonction que je me remémore ou j’invente… Personnellement, j’ai testé et je n’ai jamais vu de corrélation.

On peut ajouter la dilatation des pupilles en fonction de « l’excitation »… également assez subtil car dépendant de la luminosité !!!

Les gens clignotent souvent plus rapidement lorsqu’ils se sentent angoissés ou mal à l’aise.

Des clignotements peu fréquents peuvent indiquer qu’une personne essaie intentionnellement de contrôler ses mouvements oculaires (ex : les joueurs de pokers…)


L’importance du regard (PIXABAY)

La bouche

Outre le fait de parler, les mouvements de la bouche font partie de la communication non verbale.

Se mordiller la lèvre inférieure peut indiquer de l’inquiétude ou de la peur.

Également, resserrer les lèvres peut être un indicateur de dégoût, de désapprobation ou de méfiance.

Cacher sa bouche (sauf si l’on parle de bâillement ou de toux…) peux signifier que votre interlocuteur tente de vous dissimuler quelque chose ou qu’il souhaite cacher ses réactions.

Plus encore, la bouche est l’organe du sourire ! Sourire qui peut en dire long… allant de la sympathie à la joie ou au contraire au cynisme !

Les plus simples : une bouche des commissures sont légèrement relevées peut signifier que la personne se sent heureuse ou optimiste. Légèrement tournée vers le bas peut être un indicateur de tristesse, de désapprobation… Ah bon …

Lorsque l’expression est forcée… on tombe dans l’ironie ! Surtout si associée avec un regard moqueur…

L’expression de la bouche va de paire avec celle des yeux… pour identifier un vrai sourire il faut d’ailleurs regarder les yeux. Si ceux-ci sont fixes / sans expression… et bien c’est un sourire de complaisance sans émotion !

Attention à l’influence culturelle… en Asie sourire vous fera passer pour un benêt 😉

Le sourire (PIXABAY)

Les gestes

Ici, l’interprétation est assez simple… quoi que, l’impact de la culture est très important également ! Ne vous y risquez pas sans être sûr de l’interprétation culturelle…

  • Poing fermé : colère et menace
  • Pouce en haut : approbation
  • Le signe OK sera bien perçu en Europe mais considéré comme vulgaire en Amérique latine
  • Le signe V sera le signe de victoire au royaume unis mais signe de guerre en Australie.

Bon… je n’ai jamais vérifié ces histoires de signes et personnellement je ne les utilise pas !

Plus intéressant… la position des bras et des jambes peut donner beaucoup de renseignements.

En gros, des bras et des jambes croisées sont un signe de fermeture donc d’aversion ou de gène.  Une attitude fermée pourra être un effort pour ne pas attirer l’attention. Cela peut aussi indiquer qu’une personne se sent défensive.

Au contraire, une attitude visant à s’élargir (mouvements amples qui vont souvent avec le volume sonore d’ailleurs…) indique que votre interlocuteur veut se donner de l’importance.

Et souvent, doute du message qu’il veut transmettre. Je me rappelle un évènement ou un chef souhaitait me faire une remontrance par rapport à une erreur supposée. Je le revois encore avec ses grands mouvements, limite à se mettre sur la pointe des pieds pour s’agrandir 😉

Il s’est avéré par la suite que son discours n’était que de l’esbroufe utiliser pour masquer sa propre responsabilité.  Donc, les personnes qui essaient de se « grandir » ont souvent un complexe d’infériorité ou ne sont pas sûr de leur discours.

Se tenir debout avec les mains placées sur les hanches (position dite de superman…) peut être une indication qu’une personne est prête à prendre le contrôle, ou cela peut aussi être un signe d’agressivité.

Le fait de serrer les mains dans le dos peut indiquer qu’une personne se sent ennuyée, anxieuse ou même en colère.

Taper rapidement des doigts ou s’agiter peut-être un signe qu’une personne s’ennuie, s’impatiente ou est frustrée

L’importance du croisement bras dans le non verbal

La posture


La posture fait référence à la façon dont nous tenons notre corps ainsi qu’à l’attitude globale d’un individu.

Celle-ci a un impact fort sur la communication non verbale ! Elle nous renseignera sur le niveau de confiance d’une personne et sa tendance à dominer ou se soumettre.

C’est l’un des premiers points à travailler quand on veut améliorer sa communication… et en plus c’est assez facile à faire.

Cela va également de pair avec l’état émotionnel et la condition physique… mais il est possible de « corriger » sa posture ou du moins de se défaire de mauvaises habitudes.

Commencez par vous tenir droit ! Si vous penchez, on va croire que vous vous ennuyez ou êtes peu attentif…
Ayez une posture ouverte… celle -ci s’exprime à travers : les bras et les jambes (voir point précèdent), le regard et le sourire. 

L’astuce ici est de se forcer à s’intéresser à l’autre ! Il est toujours possible de « fausser son ressenti » et de trouver des points d’intérêt.
Éviter les postures hostiles ou agressive… En réalité, on ne communique avec les gens que lorsque l’on est prêt ! Si vous êtes en colère ou de mauvais poil… isolez-vous et allez-vous calmer 😉

Essayez également d’occuper l’espace et d’avoir une posture décontractée… droite mais décontractée. Et surtout essayez de rester naturel… plus facile à dire qu’à faire hein…

La juste distance

Si une personne s’approche trop de vous, vous allez ressentir un malaise… D’où l’importance de trouver la bonne distance d’interaction ! On parle de proxèmique (E.T Hall)

Pour Hall,il y a quatre niveaux de distance sociale

Moins de 50 cm :

C’est la zone d’intimité. Seul vos « proches » sont autorisés à y rentrer.

Entre 50 et 120 cm
C’est la zone d’interaction pour la famille et amis proche

Entre 120 et 300 cm

C’est la distance de communication pour les connaissances, collègues…
Plus vous vous entendez bien avec une personne plus celle-ci acceptera votre proximité.


Au-delà de 300 cm

C’est la distance publique… pour le livreur 😉 Mais bon c’est un peu loin pour interagir… Enfin en temps de corona… pourquoi pas

Ce besoin de distance varie d’un individu à l’autre mais également d’une culture à l’autre !

Par exemple, il existe une différence entre les cultures latines et les cultures asiatiques.

Ici gardez à l’esprit qu’il faut respecter la distance sociale quand vous rentrez en communication… Essayez de s’approcher progressivement tout en regardant l’attitude de votre interlocuteur est une bonne manière de créer du lien. Mais au moindre signe de malaise, éloignez-vous.

Derniers conseils d’introverti sur le langage non verbal

Il n’est pas facile d’interpréter tous les signaux. Il faut les considérer dans leur ensemble. Un petit exercice consiste à regarder la TV en coupant le son. Vous serez obligé de faire plus attention aux signaux non-verbaux !

Également quand vous engagez une conversation, faites attention au regard !

D’un autre côté, quand vous devez avoir une conversation importante… faite surtout attention à votre état émotionnel et votre niveau d’énergie.

Il est possible de corriger un peu son attitude mais croire vous pourrez tout contrôler est faux. Regardez les joueurs de poker… ils sont spécialisés dans la dissimulation de leurs émotions et pourtant ils se laissent encore avoir 😉

Le TRUC ultime pour établir de bonnes relations est de s’intéresser sincèrement aux gens…

Également un dernier point intéressant, il y a un lien entre votre état émotionnel et votre posture… Donc entrainez vous à prendre une posture qui inspire la confiance. Vous serez surpris sur l’impact de celle-ci sur vos sentiments.

Il est possible de faire un cours sur ce sujet… mais je pense qu’avec ces quelques astuces, vous pouvez débuter dans cette « étude » du langage corporel et surtout améliorer le vôtre.

N’oubliez pas qu’à force de répétition, une attitude qui vous semble anormal sur le moment deviendra une nouvelle habitude… donc redressez-vous, ouvrez les bras et souriez 😉

Un commentaire sur « Comprendre le langage corporel et les expressions faciales »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s