L’effet miroir : comment l’utiliser à son avantage !

Qu’est ce que l’effet miroir en psychologie ?

L’effet miroir : le déclencheur

Vous êtes vous emporté sur quelqu’un à la suite d’un mauvais comportement ou une habitude qui vous énerve ? Je suis sûr quoi oui… et souvent en plus ! C’est une chose naturelle.

Bien sûr, le sentiment induit peut être de la colère ou de la tristesse, de l’indignation ou autres réactions émotionnelles plus ou moins forte.

Vous allez être choqué mais votre réaction vous renvoie directement à vous-même et la personne en face de vous n’en n’est pas responsable. Elle n’est juste qu’un déclencheur !

Oui, notre réaction nous renvoie à notre propre réalité et à notre conditionnement.

Lorsque l’on condamne l’autre, on se condamne un peu soi-même !

L'effet miroir explique votre rapport à l'autre
Effet miroir psychologie – Image PIXABAY

Exemple d’effet miroir négatif : la sensation de rejet

Un exemple qui me touche personnellement est le rejet.

Plus jeune, je manquais cruellement de confiance en moi. Je ruminais continuellement que je n’étais pas assez bien, que je n’étais pas aimable et que je n’avais pas de conversation.

Ces croyances induisaient un inconfort lors de mes échanges sociaux… une maladresse, un sentiment de malaise qui rendaient les relations difficiles.

Sentant mon malaise, les gens m’évitaient ou pire j’arrivais à les vexer pour une broutille.

Je faisais le vide autour de moi sans même m’en rendre compte…

Et évidemment, je condamnais les autres ! Ils sont tous les mêmes… des égoïstes et des profiteurs ! Personne ne m’aimera jamais…

Cette sensation de rejet nourrissait mes croyances. « Tu vois, j’avais raison… personne ne t’aimera jamais ! ». Ce qui renforçait mes comportements négatifs.

A force je préférais être seul que d’être dans cet inconfort et de risquer d’être repoussé.

Ce qui est assez tragique, c’est que plus la personne en face de moi était susceptible de me correspondre, plus j’avais tendance à faire n’importe quoi. Un peu comme si je me disais « foutu pour foutu autant tout gâcher directement »

Exemple d’effet miroir positif : la sensation de confirmation

On parle souvent de l’effet miroir dans le sens « négatifs ». On explique nos sensations négatives par un rappel à nos fausses croyances.

Mais il existe aussi un effet miroir que j’appelle « positif ». Pas parce qu’il nous est profitable… loin de là. Mais plutôt parce qu’il crée du lieu avec les autres.

Reprenons l’exemple cité plus haut.

On part de mon ancienne croyance que je ne suis pas assez bien et que les personnes sont égoïstes.

Imaginons que je rencontre quelqu’un dans une situation similaire à la mienne, appelons cette personne.

On discute, on arrive au sujet sensible et c’est parti…

Ancien moi : « Ah oui, je suis rejeté par xxx. C’est toujours la même chose. Tous des égoïstes… »

Interlocuteur : « C’est vrai. Je suis dans le même cas que toi… toujours la même chose ».

Vous voyez le problème.

La personne en face de vous agit tel un miroir qui valide et renforce votre croyance !

L’effet miroir : une opportunité de mieux se connaitre

Avec un peu d’entrainement, il devient facile d’identifier ces effets de miroir. Ils deviennent alors une porte pour mieux comprendre nos mécanismes et limitation.

Posez-vous les bonnes questions.

  • Pourquoi réagissez-vous si fort face à tel comportement ?
  • Y-a-t ’-il un lien avec vos croyances, votre éducation ?
  • Est-ce vrai ? Pouvez-vous confirmer votre pensée ?
  • Tout le monde réagit-il toujours comme cela par rapport à vous ?
  • Cette croyance n’est-elle pas le fruit d’une expérience malheureuse passée qui n’a plus raison d’être ?
  • N’y a-t-il pas d’autres interprétations possibles ?
  • N’y-a-t-il pas d’autres réactions possibles face à ce comportement ?
  • Votre attitude ne pourrait-elle pas être la cause du problème ?
  • Comment identifier vos croyances limitantes grâce à l’effet miroir ?
Mieux se connaitre grâce à l’effet miroir

Voici un petit protocole qui vous aidera à identifier vos effets miroir et les croyances sous-jacentes

  • Pensez aux personnes qui vous énerve le plus dans votre entourage ou les personnes qui vous font le plus souffrir ou vous mettes mal à l’aise.
  • Quels sont les comportements de ces personnes qui induisent votre état ?
  • Pourquoi ces comportements vous dérangent-ils ?
  • Observez-vous régulièrement ce comportement chez plusieurs personnes ?
  • Font-ils échos à une/plusieurs de vos expériences passées ? Ici vous touchez votre croyance limitante…
  • Êtes vous sur de votre interprétation de cette expérience ? Cette expérience (/croyance) était-elle vraie ? Est-elle toujours d’actualité ? N’avez-vous pas changé ? Vous remettez en cause cette croyance…
  • Pourriez-vous adopter une autre croyance plus constructive ? « Je ne suis pas toujours rejeté… je me suis juste senti rejeté parce qu’il y avait tel circonstance… »

Je ne vous dis pas de vous déresponsabiliser de tout mais plutôt d’envisager d’autres angles d’observation de vos expériences passées.

L’effet miroir dans le couple

Environ 50% de couples se séparent chaque année. Et lorsque l’on interroge les anciens amants… les réponses sont souvent les mêmes…

  • Manque d’attention
  • Manque d’écoute
  • Infidélité et jalousie
  • Pas assez impliqué dans le couple
  • Ne s’occupe pas assez des enfants
  • Fait passer son travail, ses amis en premier…

Bref, le problème c’est l’autre.

Il est assez rare de rencontrer une personne qui dise… c’est de ma faute, je me suis trompé !

Le problème dans les relations de couple est que nous projetons beaucoup d’attente sur notre partenaire. Celui-ci devient le responsable de notre bonheur mais également de notre malheur.

Nous cristallisons souvent sur lui nos angoisses, notre mal-être et nos peurs.

Combien de disputes n’ont-elles pas pour causes réelles un manque de satisfaction dans son travail ou dans sa situation personnelle.

Il est plus facile de rejeter ses propres responsabilités sur l’autre et s’enchaine alors une escalade des reproches si nuisible aux familles et surtout aux enfants.

Une première étape serait d’identifier nos propres erreurs et leur cause profonde (et non ce n’est pas notre partenaire… cherchez plus loin 😉) Oui, votre croyance de ne pas être assez bien ou capable de faire de belle chose est peut-être la cause de votre non-implication dans votre couple… ou votre croyance de ne pas être assez séduisant est peut-être la cause de votre jalousie.

Il existe des circonstances extérieures qui justifient votre comportement (attitude inacceptable du conjoint…) mais souvent il ne s’agit que d’une interprétation qu’il est assez facile de remettre en cause.

Effet miroir et introversion

Il est intéressant d’envisager l’effet miroir dans le cadre de l’introversion.

Un introverti est une personne qui a besoin d’être seul pour se ressourcer. Ainsi rechargé, il pourra à nouveau discuter et être sociable.

Donc c’est un mode de fonctionnement.

Pourtant, on pourrait envisager que certains se réfugient dans une fausse introversion pour fuir leurs propres croyances.

Imaginez une personne convaincue qu’elle n’est pas aimable et intéressante… cette personne va naturellement se replier sur elle-même rendant ainsi ses échanges plus difficiles / inconfortables.

Cet inconfort induisant le malaise autour d’elle, la personne se retrouvera seule ce qui validera sa pensée.

Imaginez maintenant qu’elle rencontre quelqu’un d’introverti qui lui explique son monde de fonctionnement. Et la… click ! Nouveau mode de pensée… Je ne suis pas inintéressante mais introvertie. Ce qui n’a rien à voir mais offre une nouvelle explication au comportement.

Voilà une nouvelle croyance de formée. Elle n’est pas forcement vraie mais c’est une autre manière d’envisager son monde.

Pour rappel, l’introversion est un mode de fonctionnement qui implique de devoir se ressourcer après chaque échange social. Cela peut expliquer un certain inconfort en société mais ce n’est pas la seule explication possible.

https://introverti.news.blog/2020/04/09/comment-savoir-que-vous-etes-un-introverti/

L'effet miroir est le sentiment f'appartenance
Effet miroir introverti (Image PIXABAY)

L’effet miroir et influence

L’effet miroir est souvent utilisé en marketing et séduction pour obtenir la sympathie de la « cible ».

L’idée est de mimer le comportement, le discours et l’intonation d’autrui pour créer une ressemblance.

Évidemment en adoptant ce genre de stratégie, on induit un effet miroir positif fort… Et la personne en face de vous dira quelque-chose comme : « enfin quelqu’un qui me comprend ».

C’est une approche court terme que je ne recommande pas… Je suis plus relation vraie et de confiance sur le long terme.

L’effet miroir négatif peut également être utilisé à des fins démagogiques et/ou de contrôle des foules… mais franchement la manipulation politique non merci !!! 😉

Langage non verbal et mirroring

Effet miroir – quelques mots pour conclure

Vous l’avez compris… l’effet miroir impacte fortement notre relation à autrui !

  • Il est une opportunité d’apprendre à mieux se connaitre mais également de corriger nos fausses croyances et d’améliorer nos relations.
  • L’effet miroir est également utilisé à des fins d’influence utiles au marketing.

Merci pour votre lecture sur Introverti

L’effet miroir – introverti (video PIXABAY)

N’hésitez à vous inscrire pour obtenir votre cadeau de bienvenue https://introverti.news.blog/2020/04/14/annonce-formation-gratuite-comment-reussir-quand-on-est-introverti-les-conseils-de-14-experts-en-3h-de-video/

Quelques video intéressantes sur le sujet

Comprendre les émotions d’un simple coup d’oeil
Neurones miroirs

Un commentaire sur « L’effet miroir : comment l’utiliser à son avantage ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s