Comment supporter des collègues difficiles quand on est introverti ?

Aujourd’hui, un petit article pour vous aider à supporter vos collègues… 😉

problème de collègue

L’introverti et ses collègues

Comme tout bon introverti, vous en avez ras-le-bol des collègues envahissants et bruyants qui ont la fâcheuse tendance à s’approprier le mérite de votre boulot !

Cette situation est assez normale.

Étant introverti, vous êtes épuisé par les échanges sociaux et les environnements bruyants. Allez faire un tour sur le lien suivant pour plus de détail !

Introverti Définition

A l’heure des réunions et des « Open Space », on peut dire que vous n’êtes pas gâté !

A cela s’ajoute le fait que vous avez des difficultés à faire valoir votre point de vue à l’oral et que la société récompense les plus bruyants – visibles… Et vous avez une belle caricature du monde du travail actuel.

Évidemment, je force le trait… mais avouez-le il y a un peu de vrai de tout cela !

L’idéal serait de devenir auteur ou d’avoir une activité vous permettant de vous couper du monde et de vivre sur votre ile. Mais ce doux rêve est difficile d’accès et il va falloir vous adapter à la dure vie en entreprise « extravertie ».

L’une des questions récurrentes des introvertis en entreprise est : « Comment supporter vos collègues de travail ? »

Comme vous pouvez le lire sur le blog, j’ai surmonté pas mal de difficultés dont certaines liées au travail… allant jusqu’au harcèlement

Comment vaincre un pervers narcissique à son propre jeu?

Comment survivre en entreprise quand on est surdoué ?

Mais ici je souhaite plutôt aborder les petites frustrations quotidiennes qui ne rentrent pas dans le cadre d’un harcèlement mais qui peut empoisonner la vie de celui qui les subit.

Avant de vous dire comment apprivoiser vos collègues un peu difficiles, je vous propose de les passer en revue.

Nos collègues préférés

Le râleur chronique

Avec lui, jamais rien n’est positif… le patron qui profite de ses employés, le travail qui n’est pas assez valorisant, sa vie personnelle qu’il étale sans gêne, les collègues qui ne sont jamais assez bien, le salaire qui est insuffisant… tout est bon à critiquer.

Je ne parle pas de celui qui déprime pour un oui ou un non mais plutôt de celui qui prend un malin plaisir à démolir pour démolir.

Très négatif, il a la fâcheuse tendance à vous vider de votre énergie.

Le pinailleur

Alors lui, il va dans les détails ! Pas pour améliorer les choses mais plutôt pour le plaisir de couper les cheveux en quatre et de montrer qu’il est plus malin que les autres.

Il est épuisant et surtout chronophage pour les équipes s’il n’est pas encadré.

La commère

Il passe sa vie à la machine à café à raconter le dernier ragot. Pas bien méchant, il a juste besoin d’échange… Il ne sera pas garder une information pour lui donc méfiez-vous.

Le « mou »

Il n’avance pas, n’a aucune idée ou aucun avis…

Ici, il faut faire la distinction entre :

  • La personne qui manque naturellement d’énergie et qui n’y peut rien. Heureusement que nous ne sommes pas tous des piles électriques d’ailleurs
  • L’introverti qui ne dit rien mais qui a son avis ! Il ne le dira pas en réunion et sans un minimum de maturation mais il en a un…
  • Le fainéant qui veut juste en faire le moins possible.
  • Le fuyant qui évite le conflit. Ou qui devant quelques personnalités dominantes préfère se taire !

Le dictateur

Petit chef, il fait tout mieux que tout le monde. Il ne respecte rien ni personne.

Il maltraitera ses subordonnés mais également ses chefs ! Seul son avis compte…

Le fils à papa

Lui, il doit son poste à un piston !

Il a peut-être les diplômes mais pas l’expérience. Si bien que la compétence laisse à désirer.

Parfois tyran parfois simplement incompétent, il est là pour apprendre…

Le problème est qu’il est rare que ce type de personne ait l’humilité suffisante pour poser ce constat !

Le manipulateur

Il n’hésitera pas à mentir ou à modifier les faits à son avantage. Vous ne pouvez pas lui faire confiance !

Si le manipulateur se double d’une tendance perverse, il n’hésitera pas à vous nuire si cela peut l’aider… quitte à vous démolir si vous lui apparaissez trop dangereux !

Le rigolo de service

Lui, il veut juste plaire et être apprécié. Assez maladroit, il ne se rend pas compte de ce qu’il fait…

Le problème vient plus de s’il se trouve une « victime » préférée…

Maintenant que vous savez à qui vous avez à faire… il est temps d’apprendre à savoir s’en protéger.

Comment gérer les difficultés relationnelles au boulot

Ayez compassion de vos collègues

Tout le monde est humain, avec ses forces et ses faiblesses… Votre collègue peut manquer de confiance en lui, avoir des soucis personnels, une journée difficile.

Peut-être vous lui rappelez quelqu’un ou peut-être voit-t ’il en vous ses propres faiblesses. Ou au contraire, peut-être ne supporte-t-il pas vos qualités.

Bref, le problème ce n’est pas vous.

Bien évidemment, quand il s’agit de harcèlement lourd, le fait de savoir que ce n’est pas personnel ne va pas vraiment vous aider…

Mais en revanche le fait de voir que d’autres personnes sont également victimes du harcèlement donnera une autre dimension au problème. Rien de tel que de se trouver des alliés !

S’il ne s’agit de personnes mal dans leur peau… laissez couler et passez à autre chose.

Ne vous focalisez pas sur le problème

La vie se n’est pas que votre boulot ! Enfin j’espère…

Profitez de votre vie, de votre famille, des autres collègues sympathiques !

Vous n’allez pas laisser un zouave vous gâcher la vie quand même.

Le fait de s’entourer et de se faire apprécier est un bon moyen de se protéger… un bouclier social anti-harcèlement 😉

Si vous vous focalisez sur le problème, vous allez déprimer et devenir plus agressif. Vous allez faire le vide autour de vous et serez encore plus susceptible de subir les piques de vos « méchants » collègues.

Ne cherchez pas à changer vos collègues

On va faire simple… il est impossible de faire changer quelqu’un ! Surtout quand il n’en a pas envie.

Vous aurez beau écouter et conseiller… La personne doit prendre conscience de son problème et décider de changer.

Bon pour un cas léger (le rigolo, la commère…), on peut lui dire gentiment mais pour un cas grave (harceleur), laissez tomber.

Vous trouvez que c’est une drôle d’idée qu’une victime veuille changer son harceleur… et pourtant c’est souvent le cas. On tend la main en pensant que les choses vont s’améliorer et… crac c’est reparti.

Lisez le guide de survie aux cons à l’usage des introvertis

Dans cet article, je vous donne quelques stratégies pour mettre de la distance entre le « con » et vous. Cela marche également pour les collèges difficiles…

Donc changez de bureau, modifier vos horaires, évitez les réunions où il est présent… effacez ces mails si vous pouvez éviter d’y répondre, laissez-le tomber sur la messagerie…

Le guide de survie aux cons à l’usage des introvertis

Comment un introverti peut-il supporter ses collègues ?

Si je n’avais qu’un conseil à donner à un introverti en souffrance professionnelle… c’est de mettre de la distance entre son problème et lui. Il faut garder son espace personnel et surtout ne pas se laisser polluer mentalement par la personne « hostile ».

N’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour avoir votre « petit » cadeau

Cadeau de bienvenue ! – Les conseils de 14 experts internationaux pour vous aider à travers votre introversion !

Un commentaire sur « Comment supporter des collègues difficiles quand on est introverti ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s