Le guide de survie aux cons à l’usage des introvertis

Je ne pense pas que tu sois arrivé ici par hasard… si tu es ici c’est que tu es introverti et que tu te sens entourés de personnalités plus ou moins nuisibles.

Peut-être, es-tu aux prises avec un chef un peu trop autoritaire, des collègues un peu lourds ou encore un entourage qui profite de toi ? Les possibilités sont nombreuses et le « con » se retrouve sous diverses formes.

Tu souhaites, plus que probablement, te mettre à l’abri de ces comportements nuisibles et éventuellement apprendre à faire valoir ton point de vue.

Et quand on est introverti, ce n’est pas chose facile !

Rassure-toi, tu es loin d’être le seul dans ce cas. 30 à 50% de la population est introvertie.

Moi-même, très introverti, j’ai longtemps souffert de difficultés au travail.

Mais qu’est-ce que l’introversion ?

Comme déjà abordé de nombre fois sur le blog, l’introversion est un mode de fonctionnement qui vous oblige à vous reposer seul entre chaque échange social !

Discuter, échanger, faire une présentation consomment votre énergie au point ou vous pouvez vous retrouver complètement à plat après vos réunions d’équipe !

Évidemment, l’introversion peut être vécue comme un frein dans nos entreprises où l’extraversion et l’hyper-communication sont valorisées !

Souvent vos collègues vous trouveront bizarre… au point de parfois adopter des attitudes que l’on pourrait qualifier de « cons » !

Vos camarades pourraient ainsi dire que :

  • Vous n’avez jamais d’opinion
  • Vous n’êtes pas sociable
  • Vous êtes incapable de prendre des décisions
  • Vous êtes un mauvais vendeur
  • Vous êtes incapable de gérer une situation d’urgence… que des gentillesses !

Pourtant c’est FAUX !

Vous avez juste besoin de rassembler les informations et de formuler une réponse structurée.

Et pour ce faire, vous avez besoin de réfléchir seul.

Plus d’informations sur l’introversion ici : Comment savoir si vous êtes introverti ?

Mais revenons au sujet de l’article. Comment survivre aux cons quand on est introverti ?

Lisez l’article jusqu’au bout, le conseil qui m’a été le plus utile est à la fin ! Suspens…

Définissons l’objet du débat… le « con ».

Tout le monde passe un jour par cet état… que ce soit parce que l’on a eu une mauvaise journée ou parce que la personne en face de nous nous irrite prodigieusement.

Nous n’allons pas nous mentir, nous avons tous eu des comportements dont ne nous sommes pas fiers !

Souvent nous affublons une personne de ce qualificatif lorsque celle-ci nous a blessé, a eu une attitude qui nous a choqué ou tout simplement nuit.

Cette personne n’est pas moins intelligente ou pas forcément de mauvaise volonté mais elle n’a pas eu la bonne attitude (celle que l’on souhaite), au bon moment. Rien de plus…

Parfois, nous sommes face à des cas pathologiques (les très à la mode… pervers narcissiques) mais je préfère me dire qu’ils restent minoritaires.

Enfin minoritaire… On estime leur nombre à 5% avec une forte présence dans les fonctions de manager et direction… Gloups.

Restons positifs et croyons en la nature bienveillante de l’être humain 😉

Après avoir défini l’oiseau, passons aux conseils pour l’apprivoiser…

4 conseils en or pour aider les introvertis en milieu hostile

  1. Ne jamais réagir à chaud

Si j’ai appris quelque-chose lors de mes expériences professionnelles, c’est qu’il ne faut jamais réagir à chaud en entreprise. Votre collègue vous manque de respect ? Dans 90% des cas, il vaut mieux feindre l’ignorance que de lui sauter dessus à bras raccourcis…

Premièrement parce que l’improvisation est loin d’être votre fort… vous êtes introverti !

Deuxièmement parce qu’en réagissant, votre enquiquineur pourrait se placer en position de victime.

Restez zen. Utilisez la stratégie du poisson mort.

L’idée est de montrer le moins d’émotion possible à votre interlocuteur. Celui-ci sera désarçonné et ne pourra surenchérir.

Si vous ne rentrez pas dans son jeu, il se lassera…

La stratégie du poisson mort

Si l’injustice est trop criante, répondez de manière factuelle et impersonnelle. N’attaquez jamais la personnalité de la personne en face de vous au risque de devenir un con à votre tour.

Déstabiliser les gens dominants
  • Mettez de la distance

Cette petite astuce n’a l’air de rien mais qui peut faire la différence.

Imaginez que votre con partage votre bureau… en face de vous toute la journée ! La galère…

Vous êtes dans son viseur en permanence. Chacun de vos gestes sont épiés et commentés.

La première réaction que vous devez avoir est de mettre de la distance.

J’ai connu cette situation. Ce que j’ai mis en place est très simple. J’ai déménagé dans le bureau d’à côté avec des collègues qui m’étaient favorables. L’ harceleur ne m’avait ainsi plus dans sa ligne de mire et ne pouvait plus me tourmentait sans témoin !

Plus de détails sur le blog : Comment vaincre un pervers narcissique à son propre jeu ?

On pense souvent qu’une telle réaction n’est pas possible. Mais détrompez-vous… tout le monde voit et juge les attitudes déplacées que vous subissez régulièrement et vous serez compris du plus grand nombre.

Moins radical que le conseil ci-dessus, vous pouvez simplement évitez les contacts visuels en mettant une plante devant son nez ; évitez d’écouter ses brimades en mettant des écouteurs ou évitez sa présence en adaptant vos horaires.

Mettez de la distance
  • Prenez soin de vous

Dans cette situation, on perd vite pied et on se remet en question.

Ne serait-ce pas de notre faute ?

N’aurait-il pas raison ?

Nous avons tendance à ruminer, à être stressé et pouvons devenir pénible pour nos proches.

Je sais que c’est difficile mais arrêtez de vous plaindre.

Nous pouvons somatiser au point de devenir insomniaque, développer de l’eczéma ou d’autres réactions peu sympathiques.

Vous devez comprendre qu’il s’agit là d’un cercle vicieux. Plus vous serez mal, plus vous serez vulnérable et plus vous serez la cible de votre drôle d’oiseau !

Donc prenez soin de vous !!! tous les moyens sont bons… Méditation, vacances, activité en familles et entre amis, un bon bouquin.

Pensez d’abord à vous et arrêtez d’attacher autant d’important aux autres. C’est votre vie et vous ne devez laisser personne la gâcher.

Prenez soin de vous
  • Entourez-vous

Vous vous rappelez, au début de l’article je vous disais que le conseil qui m’a été le plus utile était ce dernier… Nous y sommes !

En tant qu’introverti, nous aimons bien notre petite « solitude ». Nous recherchons le contact de quelques personnes mais nous n’aimons pas la foule. Être populaire n’est pas vraiment notre talent naturel.

Pourtant, le fait de se faire bien voir et de pouvoir nouer des alliances (comme à Koh-Lanta…) constitue un bouclier social fort. Cette protection dissuadera les harceleurs et autres nuisibles en puissance.

OK… mais quand on est introverti comment peut-on mettre en place cette stratégie ?

Nous ne sommes, peut-être, pas naturellement doués pour faire de grand discours à un large public mais nous sommes capables de créer de vraies relations. Ce que nous perdons en quantité nous le gagnons en qualité ! Donc liez avec vos collègues… allez vers ceux qui vous inspirent le plus confiance et discutez ! Votre personnalité est attachante et vous arriverez à nouer de belles amitiés.

J’ai eu du mal à intégrer ce conseil. Lors de mon harcèlement, j’ai eu tendance à me couper des autres, à m’isoler.

N’oubliez jamais… l’union fait la force. Les autres peuvent être une source de réconfort et de support !

L’union fait la force

Conclusions – Inutile de monter au front pour savoir se défendre !

Vous l’avez compris, la méthode de défense introvertie que je vous propose ici est basée sur la temporisation, la distanciation (pas celle du Corona…) et la sociabilité.

  • Pas de réaction à chaud
  • Mettre autant de distance que possible
  • Ne jamais s’isoler.
  • Et surtout… ne doutez jamais de votre propre valeur !

Mon expérience personnelle m’a appris à me méfier des plaintes adressées aux responsables et ressources humaines…

En vous plaignant, vous risquez de devenir « le problème ». Et certains règlent rapidement « leur problème »…

Si j’ai un dernier bon conseil à vous donner avant de vous quitter, c’est de d’abord de tenter l’approche proposée dans cet article.

Cet article a été inspiré du livre Le guide de survie aux cons – Robert I. Sutton

Le guide de survie aux cons

6 commentaires sur « Le guide de survie aux cons à l’usage des introvertis »

  1. Merci pour ce nouvel article très enrichissant pour l’extraverti que je suis . Simplement si je peux me permettre « vous » les INTROVERTIS n’avaient pas le monopole de la stigmatisation 🙂: imaginez un EXTRAVERTI dans un cabinet d’experts comptables ou dans un service financier… Tout dépend du milieu dans lequel on évolue il me semble. Après, je suis d’accord que dans la majeur partie des secteurs économiques de notre Société, ce sont peut-être plus souvent les INTROVERTIS qui sont montrés du doigt… Mais pas que 🙂🙂. Merci en tous cas Francois pour ce nouvel éclairage pour moi qui m’aide à mieux comprendre mes homologues INTROVERTIS !

    J'aime

    1. Oui, je suis d’accord avec toi. L’idée d’un extraverti pur jus dans un cabinet d’expert comptable m’a bien fait rire !
      Il faut bien sur respecter les personnalités dans les deux sens et choisir son job en fonction.
      Ce qui me dérange c’est que la société colle une « valeur » aux comportements introvertis ou extravertis…
      Merci pour ton commentaire.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s